Quel Pays A L'Hymne National Le Plus Court?

Les symboles tels que les drapeaux nationaux et les hymnes nationaux jouent un rôle important dans la détermination de l'identité individuelle et de la culture d'un pays. Les deux symboles servent à exprimer la fierté nationale des citoyens de cette région spécifique du monde envers leur patrie. De même, les symboles nationaux tels que les hymnes et les drapeaux visent également à refléter la nature culturelle et historique distincte du pays qu'ils représentent. Les cinquante étoiles sur le drapeau des États-Unis, qui représentent les cinquante États de la nation, en sont un excellent exemple.

Les plus petits hymnes nationaux

En termes d’hymnes, cependant, de tous les pays répartis sur la planète Terre, la nation avec le plus court (et l’un des plus anciens) hymnes nationaux appartient à la nation insulaire du Japon. Officiellement appelé «Kimigayo», le titre de cet hymne à quatre lignes peut être traduit par «Son règne de la majesté impériale». L'origine de ses paroles peut être retracée jusqu'à un poème japonais waka qui aurait été écrit pendant la période Heian entre 794 et 1185.

Kimigayo a également la particularité d'être l'un des plus anciens hymnes nationaux du monde. En décomposant, Kimigayo a un total de caractères 32 et exécute une longueur de onze mesures. Conformément à la loi japonaise, la loi n'autorise aucune traduction du titre ou des paroles.

L'histoire de Kimigayo

L'Empire du Japon a utilisé «Kimigayo» comme son hymne national officiel au cours des années 1888 à 1945. Après la fin de la Seconde Guerre mondiale et après la capitulation du Japon, le nouvel État japonais a été créé. Kimigayo a ensuite pris le statut d'hymne national de facto jusqu'à ce que la loi officielle sur le drapeau national et l'hymne national ait eu lieu dans le pays pendant 1999. Cet acte officiel a officiellement établi le «Kimigayo» comme l'unique hymne national du Japon.

La musique de «Kimigayo» a été écrite par Yoshiisa Oku et Akimori Hayashi et dans 1880, l’harmonie a été composée par le musicien allemand Franz Eckert. Ce n'est qu'en août, 13, 1999, que Kimigayo a été officiellement adopté comme hymne national.

Bien que l'hymne ait suscité beaucoup de controverse au fil des ans, en termes de paroles réelles, les cinq lignes qui composent la pièce musicale sont plutôt simples lorsqu'elles sont traduites en anglais. On peut en trouver un exemple dans le texte 2001 de Christopher Hood intitulé Japanese Education Reform: Nakasone's Legacy, dans lequel l'hymne japonais est traduit par: «Puisse votre règne / continuer pendant mille huit mille générations / jusqu'à ce que les cailloux / deviennent des rochers / Lush with moss. »La mention de« votre règne »est une référence à l'actuel empereur du Japon, Akihito.

Selon le site national-anthems.org, le matériel original utilisé pour créer l'hymne japonais provient d'un 9.th collection de poèmes du siècle de Kokinshu. Traduit comme «Collection des temps anciens et modernes», Kokinshu était une anthologie de poésie japonaise mise en place dans 901 par Ki Tsurayuki sous les ordres du roi. Bien que les mots remontent à l'histoire, la musique aurait été composée par Oku Yoshiisa (1858-1933). Si l'on traduisait le titre de "Kokinshu", l'hymne officiel du Japon, cela signifierait simplement "Le règne de notre empereur".